locatif


locatif

1. locatif, ive [ lɔkatif, iv ] adj.
• 1636; du lat. locare « louer »
Dr. Qui concerne le locataire ou la chose louée. Réparations locatives : réparations d'entretien, à la charge du locataire. Risques locatifs : responsabilités incombant à un locataire. Charges locatives, incombant au locataire. Valeur locative : revenu que peut rapporter un immeuble donné en location. — Le marché locatif, des locations de maisons et d'appartements. locatif 2. locatif, ive [ lɔkatif, iv ] adj. et n. m.
• 1836; du lat. locare « placer », de locus « lieu »
Ling. Qui marque le lieu. Prépositions locatives. Cas locatif, et n. m. (1873) le locatif : dans certaines langues à flexions (telles que le sanskrit), cas auquel se met le complément de lieu.

locatif nom masculin Cas, utilisé en sanskrit, en latin, etc., exprimant le déroulement dans un lieu du procès du verbe. ● locatif, locative adjectif (latin locare, louer) Se dit de ce qui concerne le locataire ou la location. ● locatif, locative (expressions) adjectif (latin locare, louer) Valeur locative, revenu que peut rapporter un immeuble loué. ● locatif, locative adjectif (latin locus, lieu) Qui exprime le lieu.

locatif, ive
adj. et n. m.
d1./d adj. Relatif au locataire ou à la location. Réparations locatives, à la charge du locataire. Risques locatifs, qui engagent la seule responsabilité du locataire. Valeur locative: revenu supputé d'un bien donné en location.
d2./d n. m. (Suisse) Immeuble dont les appartements sont réservés à la location.
————————
locatif, ive
adj. et n. m. LING Qui exprime le lieu. Proposition subordonnée locative.
|| n. m. Cas du complément de lieu, dans certaines langues à déclinaisons (latin, russe, etc.).

I.
⇒LOCATIF1, -IVE, adj.
A. — Relatif au bien loué, à son locataire, à la location. Prix locatif. L'installation ne fut pas longue dans ce logement (...) connu dans ses moindres détours et tous ses avantages locatifs (A. DAUDET, Immortel, 1888, p. 208). Ils abîmaient tout les charognes!... C'était leur revanche locative (...). Les plus ivrognes, les plus salopes des locataires (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 112).
DR. CIVIL et DR. FISCAL
[En parlant d'un impôt] Qui est réparti d'après la valeur locative (infra). La première espèce d'impôts (...) comprend chez nous l'impôt foncier (...), la contribution personnelle, mobilière et locative (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 264).
Charges locatives.
Réparations locatives. Réparations incombant au locataire. En conséquence, M. Schaunard sera tenu de vider les lieux et de les rendre en bon état de réparations locatives, le huit avril avant midi (MURGER, Scène vie boh., 1851, p. 40).
Risque(s) locatif(s). Risque(s) dont le locataire est responsable. Payer à une compagnie d'assurances les primes représentant le risque locatif (Nouv. rép. de dr., Paris, Dalloz, 1964, p. 78, s.v. louage).
Valeur locative. Revenu que rapporte (ou rapporterait) un bien immobilier s'il est (ou était) donné à loyer. Taxe d'habitation d'après la valeur locative des locaux d'habitation (BACQUIAS, Conseil gén. et conseil arrond., 1934, p. 24).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Construire du locatif. Si les catégories moyennes se tournent aujourd'hui vers le locatif, c'est surtout en raison de la crise (Revue de l'habitat soc., oct. 1980, n° 56, p. 55).
B. — [En parlant d'une construction] Qui est destiné à être donné en location. Les hospices de Lyon possèdent un patrimoine considérable : immeubles locatifs, terres, forêts, vignes, etc. (Organ. hospit. Fr., 1957, p. 35).
REM. Locatoire, adj., hapax. Taximane enfui dans son bahut locatoire (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 120).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1636 adj. « relatif à la location » (MONET). Dér. sav. de locatum, supin de locare « louer »; suff. -if déjà attesté au sens de « qui loue ses services » (av. 1453, MONSTRELET, Chron., I, 77, Soc. de l'H. de Fr. ds GDF. — XVIe s. ds HUG.).
II.
⇒LOCATIF2, -IVE, adj. et subst. masc.
LING. Qui indique le lieu. Prépositions locatives. Les propositions subordonnées « locatives » sont essentiellement des relatives sans antécédent, introduites par ou par là où (Lar. Lang. fr., s.v. lieu). L'élément locatif peut être un point cardinal : Chicoutimi-Nord (DOR.- POIR. 1975).
En partic. (Cas) locatif et, p. ell., locatif, subst. masc. sing. Cas (dans les langues à déclinaisons) ou son équivalent (mot, groupe de mots dans les autres langues) indiquant le lieu, parfois le temps où se situe l'action. Il y a dans le sanscrit un cas locatif (LITTRÉ). À la question UBI les noms de villes et de petites îles, au singulier de la 1re et de la 2e déclinaison, se mettent au locatif (L. SAUSY, Gramm. lat. complète, Paris, F. Lanore, 1961, p. 229).
♦ [P. méton. du subst.] Mot au locatif. Le locatif Fossis survit dans le nom de lieu Fos (Bouches-du-Rhône) (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 697).
Prononc. : [], fém. [-i:v]. Étymol. et Hist. 1840 (Ac. Compl. 1842). Dér. sav. du lat. locus « lieu » d'apr. accusatif, vocatif. Fréq. abs. littér. : 14.

1. locatif, ive [lɔkatif, iv] adj.
ÉTYM. 1636; « qui est en gages », av. 1453; du supin du lat. locare.
Dr. Qui concerne le locataire ou la chose louée.(1804). || Réparations locatives : réparations d'entretien, à la charge du locataire.Charges locatives : charges (II., 2.) incombant au locataire.
1 S'il n'a pas été fait d'état des lieux, le preneur est présumé les avoir reçus en bon état de réparations locatives.
Code civil, art. 1731.
(1835). || Risques locatifs : responsabilité du locataire pour les dommages qu'il peut causer à l'immeuble qu'il occupe.(1804). || Valeur locative : revenu que peut rapporter un immeuble donné en location.
2 S'il y a plusieurs locataires, tous sont responsables de l'incendie, proportionnellement à la valeur locative de la partie de l'immeuble qu'ils occupent (…)
Code civil, art. 1734.
HOM. 2. Locatif.
————————
2. locatif, ive [lɔkatif, iv] adj.
ÉTYM. 1836; du supin du lat. locare, de locus « lieu ».
Ling. Qui marque le lieu. || Propositions subordonnées locatives. || Prépositions locatives. || Cas locatif, et, n. m. (1873), le locatif : dans certaines langues à flexions (telles que le sanscrit), Cas auquel se met le complément de lieu. || Désinence de locatif.
HOM. 1. Locatif.

Encyclopédie Universelle. 2012.